Il y a de fortes chances qu'au-delà de votre(vos) smartphone(s), laptop(s), PC ou tablettes(s), vous ayez à la maison au moins un autre objet relié à l'internet : montre intelligente, thermostat connecté, caméra de surveillance intelligente, voire brosse à dents intelligente.

L'internet des objets n'est en effet désormais plus un fantasme, mais une réalité concrète. Reste que cet IoT doit encore faire ses maladies de jeunesse, comme ce fut le cas au début de l'internet. Tout n'est pas encore interconnecté, loin s'en faut, tandis qu'un appareil IoT ne dialogue pas forcément avec un autre, tandis que les standards font encore défaut et que les risques inhérents à la sécurité sont importants dans la mesure où les fabricants ne font pas de la sécurité une priorité majeure. Mais d'autres problèmes existent également. Permettez-moi de citer 3 exemples.

1. Quid si un service cloud disparaît?

Je suis friand de gadgets. C'est ainsi que j'ai longtemps porté une montre intelligente Basis Peak d'Intel. Une super-montre affichant le rythme cardiaque en temps réel - je suis un client convaincu. Malheureusement, d'autres clients ont connu des problèmes, obligeant même Intel à rappeler ses appareils. Comme l'entreprise n'a pas réussi à corriger ces problèmes, elle a fini par démanteler l'entité et, partant, le service cloud qui supportait la collecte des données des montres. Conséquence ? Du jour au lendemain, ma montre intelligente était devenue une 'bête' montre. Un objet sans internet. Idem pour ma TV intelligente de première génération : la plupart des applis ont entre-temps été arrêtées et supprimées par Samsung qui a mis fin au service. Bref, le message est clair : achetez une nouvelle montre ou TV internet-enabled.

2. Quid si la fonctionnalité est abandonnée?

Je suis un fan de Nintendo. C'est ainsi que depuis des années, nous avons à la maison une console de jeux Wii destinée bien sûr surtout aux enfants. Mais à mesure que la console se faisait vieillissante et que Nintendo dévoilait de nouvelles machines, la fonctionnalité internet a été progressivement abandonnée. Même la boutique intégrée ferme ses portes. A partir du 31 janvier prochain, il ne sera plus possible d'acheter de jeux dans le cloud. Bref, le message est à nouveau clair : achetez une autre console internet-enabled.

3. Quid si les coûts d'abonnement continuent à augmenter?

Je ne peux pas dire que je sois un fan des caméras de surveillance. Mais après un braquage de mon domicile, j'ai fait installer un système Verisure. Une installation composée de multiples capteurs que l'on commande au départ d'une appli. Pratique certes, mais il s'agit d'un système fermé. Ce dont le fournisseur abuse. Chaque année en effet, mon abonnement augmente facilement de 10%. Vous ne le voulez pas et souhaitez résilier votre contrat? Toutes les fonctionnalités internet sont alors désactivées et votre installation se résume à un système d'alarme local peu pratique. Du véritable lock-in donc puisque le fournisseur sait parfaitement que le client n'abandonnera pas simplement son investissement dans le matériel. Soit encore et toujours le même message limpide: continuez à payer ou achetez un autre système de surveillance internet-enabled.

Voici trois exemples parmi d'autres qui font du consommateur un tiroir-caisse. A présent que l'IoT s'impose de plus en plus dans l'industrie, il reste à espérer que les choses évolueront. Les fournisseurs de connectivité IoT ne vont sans doute pas augmenter chaque année leurs coûts d'abonnement mensuel ou imposer des mises à niveau régulières. Ils n'oseront sans doute pas. D'autant que les entreprises auront sans doute, contrairement à moi avec mes gadgets, une stratégie de sortie bien établie. A moins que...