Le ministre De Croo s'inspire pour son projet de loi de ce qui se passe aux Pays-Bas, où il existe depuis juillet un cadre légal en cas de perturbations du réseau. En Belgique, les sociétés de télécoms ne sont pour le moment pas obligées d'offrir des compensations à leurs clients. Dans les pays nordiques par contre, les opérateurs ont l'obligation de dédommager leurs abonnés en cas de panne d'au moins 12 heures, en remboursant un ou plusieurs jours du montant de la redevance d'abonnement.

Le ministre De Croo a annoncé vouloir instaurer un système de compensations obligatoires le jour où Proximus - premier opérateur du pays dont le gouvernement est l'actionnaire majoritaire- a fait la une de l'actualité en raison de problèmes techniques sur son réseau. Une panne générale s'est déclarée lundi soir dans un des data centers du groupe, avec pour conséquence que de nombreux clients de Proximus TV ont été privés de télévision à travers le pays. Mardi matin, le site internet de Proximus était inaccessible par moments et certains clients ont rencontré des problèmes avec internet et l'envoi de SMS. Face au désagrément occasionné, la société a décidé de son propre chef d'offrir des compensations aux abonnés de Proximus TV de l'ordre de deux semaines d'accès à l'ensemble des 'bouquets' qui sont normalement payants