Fin 2017, Modern Tech lançait une 'Initial Coin Offering' (ICO, à savoir une sorte de financement participatif ou crowdfunding de monnaies numériques) pour son 'Pincoin'. En tout, pas moins de 32.000 personnes y ont investi pour un montant total de quelque 535 millions d'euros.

Jeu de la pyramide

L'entreprise avait promis que les investisseurs récupéreraient leur investissement en quatre mois et bénéficieraient d'une marge de gain de pas moins de 48 pour cent par mois. De plus, les investisseurs pouvaient empocher des bonus en attirant d'autres personnes dans le système. Par personne qu'ils arrivaient à convaincre à investir dans Pincoin, ils pouvaient compter sur une commission de 8 pour cent. Une pratique qui fait fortement penser au jeu de la pyramide.

Jusqu'en janvier, les investisseurs avaient encore été payés en espèces, puis en jetons 'iFan', la deuxième crypto-monnaie de Modern Tech. Ce passage avait déjà paru louche à pas mal d'investisseurs.

Le mois dernier, ce fut soudainement le silence radio complet chez Modern Tech. Ses bâtiments situés à Ho Chi Minh Ville ont été entièrement vidés, et l'un des sept fondateurs a disparu sans laisser de trace.

Le site et le livre blanc se trouvent encore et toujours en ligne, mais ne sont plus mis à jour et ne contiennent plus de données de contact. Ce type d'escroquerie est assez fréquent dans le monde ICO non réglementé.