Ericsson occupe actuellement 109.000 personnes au niveau mondial. D'après le journal, qui se base sur des sources anonymes au sein même de l'entreprise, cette dernière souhaite réduire ses frais généraux et sa fourniture de services. La recherche et le développement (R&D) serait en grande partie épargnée par cette phase de licenciements.

On pouvait s'attendre à pareille suppression d'emplois. En juillet déjà, Ericsson avait en effet annoncé vouloir doubler sa marge d'exploitation de six pour cent et économiser annuellement dix milliards de couronnes suédoises (un peu plus d'un milliard d'euros) d'ici le milieu de l'année prochaine.

Belgique

Ericsson possède une filiale à Zaventem. Selon le rapport annuel le plus récent (2016), 270 collaborateurs à temps plein y travaillent. La filiale a enregistré un chiffre d'affaires de 99 millions d'euros durant l'exercice écoulé. Mais dans l'état actuel des choses, on ne sait pas clairement où et quand les licenciements auront lieu. Selon l'agence Reuters, on déclare chez Ericsson même n'avoir pas encore précisé ni les mesures qui seront prises, ni les pays qui pourraient être touchés.