Le cabinet américain de consultance et d'analyses de marché Gartner a publié les chiffres relatifs au marché mondial du PC. Cette fois encore, les nouvelles ne sont guère réjouissantes. Les ventes de PC diminuent entre-temps déjà depuis plus de trois ans. Il n'en est du reste pas allé autrement durant les trois premiers mois de 2018.

Pour cette étude, Gartner s'est basé sur les ventes d'ordinateurs de bureau (desktops), d'ordinateurs portables (laptops), d'ultrabooks et de 'premiums portables', tels le Microsoft Surface. Les Chromebooks et les tablettes ne sont donc pas comptabilisés.

Différences régionales

Au cours du premier trimestre de cette année, 61,7 millions d'ordinateurs ont été vendus, soit 1,4 pour cent en moins qu'au premier trimestre de 2017. Ce sont les Etats-Unis et l'Asie, surtout la Chine, qui obtiennent les pires scores. En Asie, les ventes ont reculé de 3,9 pour cent, alors que les Etats-Unis font un peu mieux avec 2,9 pour cent de ventes en moins.

En Chine, les ventes ont même régressé de 5,7 pour cent, ce qui, selon l'analyste de Gartner Mikako Kitagawa, est surtout dû aux grandes entreprises d'état qui ont postposé les mises à niveau dans l'attente du 'National People's Congress' de mars.

L'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique font mieux, surtout au niveau des entreprises. Dans ces zones, les ventes d'ordinateurs ont crû d'1,7 pour cent. Selon Gartner, cela s'explique par le fait que le General Data Protection Regulation (GDPR) entrera bientôt en vigueur en Europe, mais aussi par les annonces de cyber-attaques. Les entreprises veulent par conséquent renouveler leur infrastructure en se focalisant en priorité sur la sécurité.

Cette fois encore, les raisons du recul des ventes sont évidentes. Les gens utilisent toujours moins l'ordinateur, car le smartphone et la tablette effectuent sans cesse davantage les tâches de ce dernier. Et qui dit utilisation en recul du PC, dit aussi remplacement moindre.

A cela vient encore s'ajouter le fait qu'à cause de l'incertitude qui règne autour de l'avenir du marché des ordinateurs, les producteurs de composants se montrent toujours plus réticents à fabriquer leurs produits, comme les DRAM et SSD. Il en résulte une diminution de l'offre et une augmentation des prix.

Parts de marché

Les trois principaux fabricants de PC restent HP, Dell et Lenovo. Ils représentent quelque 56,9 pour cent du marché total. Même si Lenovo est actuellement encore et toujours le numéro un, Dell est l'entreprise qui a progressé le plus parmi les trois. De son côté, Asus est le grand perdant sur ce marché avec un recul de 12,5 pour cent de ses ventes.

Gartner signale aussi que ces chiffres sont pour l'instant encore provisoires. Ils doivent en effet être encore vérifiés, après quoi les chiffres officiels seront remis à tous les membres du programme 'Quarterly Statistics Worldwide per Region' de Gartner.