Selon des sources du Wall Street Journal, Intel envisagerait une tentative de rachat de Broadcom. Mais cette info doit être mise au conditionnel. Si cela se vérifie, il est clair qu'Intel aurait comme but de stopper le rachat de Qualcomm.

Broadcom tente de reprendre Qualcomm depuis le mois de novembre dernier, en vain jusqu'ici. Broadcom avait précédemment déjà racheté Brocade pour 5,5 milliards de dollars, alors que Qualcomm entérine actuellement la reprise de la néerlandaise NXP pour un montant de 47 milliards de dollars.

Cela signifie qu'une fusion entre les deux générerait un énorme concurrent pour Intel, ce qui explique que cette dernière entreprise souhaite avoir son mot à dire. En cas d'échec de sa tentative de rachat, Intel envisagerait, toujours selon le Wall Street Journal, d'effectuer divers rachats plus modestes en vue de se renforcer.

Le rachat de Qualcomm par Broadcom est donc toujours en cours. Broadcom a récemment encore promis aux autorités américaines ne pas vouloir vendre des composants à des acheteurs étrangers qui pourraient menacer la sécurité nationale. Chez Qualcomm, le président exécutif a entre-temps été remplacé par un président non-exécutif. Selon l'agence Reuters, cette opération avait comme but de faire plaisir aux actionnaires en préparation à une nouvelle confrontation avec Broadcom.