L'entrepreneur avait introduit un appel contre la décision d'un tribunal de Nouvelle-Zélande qui avait estimé l'année dernière que Dotcom pouvait être transféré vers les USA. La cour donne désormais raison au tribunal en procédure d'appel.

Dotcom avait été arrêté voici plus de six ans à Auckland, avant d'être rapidement libéré. Il sera jugé aux Etats-Unis pour blanchiment et violation des droits d'auteur notamment. Sa société Megaupload, un service permettant aux utilisateurs de stocker des fichiers dans le cloud, avait dû cesser ses activités en 2012 sur requête des Etats-Unis.

La cour d'appel a considéré que les Etats-Unis "avaient à première vue introduit un dossier clair et que ceux qui avaient été en appel avaient délibérément violé les droits d'auteur pour en retirer un avantage financier."

Dernier espoir

L'avocat de Dotcom a fait savoir que son client irait en appel auprès de la Cour suprême. "Nous sommes convaincus que Kim Dotcom gagnera finalement son procès", a-t-il déclaré.