L'enquête d'Unisys a sondé plus de 3.500 consommateurs dans sept pays européens, dont la Belgique (504 participants) pour connaître leur avis sur l'utilisation de la biométrie en tant que moyen d'authentification pour avoir accès à leurs comptes en ligne. Six répondants belges sur dix croient que la biométrie est plus sûre que le PIN et le mot de passe, alors que seuls 14 pour cent pensent le contraire. En outre, 67 pour cent répondent avoir davantage confiance dans les organisations privées et publiques recourant à la biométrie comme moyen d'authentification.

Les répondants apprécient surtout l'identification de l'empreinte digitale: 59 pour cent d'entre eux la qualifient de meilleure méthode d'authentification. Suivent le scannage de l'iris (47 pour cent), la reconnaissance du visage (27 pour cent) et celle de la voix (20 pour cent).

'Les appareils mobiles généralisent la biométrie'

"Ces résultats indiquent que les jours du mot de passe et du PIN en tant que seuls moyens d'authentification sont probablement comptés. L'utilisation des appareils mobiles généralise la technologie de la biométrie, puisqu'à présent, toujours plus de gens utilisent un lecteur d'empreintes digitales pour accéder à leur smartphone. Avec l'arrivée de la prochaine génération de smartphones, la reconnaissance de la voix et du visage entrera également toujours davantage dans les moeurs", prévoit Rudolf de Schipper d'Unisys Belgium.

Selon lui, la biométrie ne doit certainement pas être considérée comme le successeur ou le substitut du mot de passe: "Mieux vaut l'utiliser en combinaison avec les mécanismes d'authentification traditionnels."