Les fournisseurs télécoms néerlandais ont enregistré une diminution de quasiment 4 pour cent de leur chiffre d'affaires en appels mobiles, SMS et services data en 2016, qui s'est établi à 4,7 milliards d'euros. Les quatre fournisseurs disposant de leur propre marque, à savoir KPN, Vodafone, T-Mobile et Tele2, souffrent encore beaucoup de la pression exercée sur les prix en raison de la concurrence croissante. Comme tous les opérateurs misent sur la combinaison des services fixes et mobiles, il est devenu aussi plus malaisé de maintenir à niveau le chiffre d'affaires par client.

L'année dernière, Vodafone et T-Mobile ont régressé tant au niveau du chiffre d'affaires qu'à celui de leur part sur le marché mobile. Quant à KPN, il a enregistré un recul moindre sur ce plan, surtout grâce à une amélioration des résultats de sa branche à la consommation. Il en résulte que l'entreprise à réussi à amplifier quelque peu sa part de marché pour la porter à 42,5 pour cent. Et le nouveau venu, Tele2, a fait mieux encore en étant le seul fournisseur à réaliser une modeste hausse de son chiffre d'affaires. Le 'compresseur de prix' possédait fin décembre 3,8 pour cent du marché.

Les données en croissance

Par ailleurs, Telecompaper prévoit une hausse du chiffre d'affaires pour les services data dans les années à venir, notamment grâce à l'offre de packs de données plus amples ou illimités. 'Ce sera toutefois insuffisant pour compenser pleinement la baisse structurelle du chiffre d'affaires tiré de la voix et des SMS', indique l'analyste de marchés.

Ce qui portera préjudice aussi aux fournisseurs télécoms, c'est la suppression des tarifs d'itinérance (roaming) dans l'Union européenne à partir du 15 juin. A cette date, les coûts des SMS, appels et de l'internet mobile seront dans les autres pays de l'UE identiques à ceux pratiqués dans le pays de l'utilisateur. Les consommateurs ne devront alors plus acheter de pack étranger séparé.