Dans la lutte à qui aura le 'plus puissant superordinateur', ce sont désormais de nouveau les Etats-Unis qui dominent. Le nouvel ordinateur Summit peut en effet effectuer 200 péta-flops ou 200.000 billions de calculs par seconde. Il est de ce fait quelque deux fois plus rapide que le superordinateur Sunway TaihuLight chinois, qui était jusque là le plus véloce avec ses 93 péta-flops.

Summit sera utilisé notamment pour la recherche sur le cancer, en astrophysique et en biologie systémique. L'appareil est hébergé dans l'Oak Ridge National Laboratory au Tennessee et a été fabriqué en collaboration avec IBM et Nvidia. Il s'agit d'un système IBM AC922 embarquant 4.608 'compute servers' équipés chacun de deux processeurs IBM Power9 à 22 coeurs et de six GPU Nvidia Tesla V100. La machine revient à quelque 200 millions de dollars (soit 170 millions d'euros).

Les superordinateurs sont un domaine parmi d'autres, où les Etats-Unis et la Chine rivalisent. Dans le top 500 des superordinateurs de 2017, on trouvait 143 machines américaines et 202 chinoises. Cette fois, les Etats-Unis peuvent de nouveau prétendre disposer du plus puissant.