Apple a averti tous ses utilisateurs chinois que ses services iCloud seraient dorénavant gérés par une entreprise chinoise. Celle-ci appartient à la province de Guizhou située dans le sud de la Chine. Tant Apple que les Chinois auront accès à l'ensemble des données, comme stipulé dans les conditions d'utilisation. C'est le 28 février que les données seront transférées. Les utilisateurs qui ne le veulent pas, peuvent résilier leur compte. Apple prétend que les données seront stockées cryptées et qu'il n'y aura pas de portes dérobées.

La Chine entend contrôler strictement ce que regardent ses citoyens en ligne. Les informations incongrues seront bloquées au moyen d'un pare-feu 'made in China'. C'est ainsi que les Chinois ne peuvent pas utiliser des services tels Gmail, Google Maps, Facebook, YouTube, Wikipedia, Twitter, Instagram et Pinterest. Les services conçus pour contourner la censure, comme les réseaux virtuels privés, sont eux aussi interdits. Apple les avait déjà retirés de l'App Store.