Teams est un service de chat (clavardage) pour entreprises. L'objectif est que leurs collaborateurs utilisent la plate-forme pour pouvoir mieux collaborer. Microsoft en avait lancé un avant-goût en novembre dernier. Après deux mois d'expérimentation, tout un chacun peut à présent l'utiliser. Le service sera mis à disposition des 85 millions d'utilisateurs d'Office 365, la version 'cloud' de la suite bureautique bien connue de Microsoft intégrant notamment Outlook et Word, mais aussi Skype. En outre, l'entreprise annonce également des intégrations à quelque 150 services externes tels Asana, Zendesk et Hootsuite.

Avec ce lancement, Microsoft va concurrencer Slack, une plate-forme utilisée ces dernières années dans de nombreuses entreprises. Les plates-formes collaboratives représentent une activité lucrative et pas uniquement à cause de tendances comme le télétravail ou les réunions en ligne. Slack compterait cinq millions d'utilisateurs quotidiens et 1,5 million de clients payants. Facebook (avec Workplace) et Google (avec Hangouts) notamment tentent de conquérir aussi une partie de ce marché constitué de travailleurs flexibles. Et voici donc à présent Microsoft qui se lance également dans la bataille. L'entreprise arrive certes un peu tard, mais elle a le grand avantage que sa suite bureautique archiconnue est bien en place dans une très grande partie des lieux de travail.