Ces centres de données permettront aux utilisateurs d''Azure Cloud' de Microsoft de conserver leurs données en Allemagne, où elles seront soumises à la loi allemande relativement sévère sur le respect de la vie privée.

En 2016, l'éditeur de logiciels américains avait déjà ouvert un centre de données en Allemagne, mais ces données demeurèrent dans le giron de Deutsche Telekom, ce qui leur permit de contourner la loi américaine en matière de respect de la vie privée. Tel ne sera pas le cas avec les nouveaux centres de données, qui feront partie du nuage Microsoft global et pas du 'Microsoft Cloud Deutschland'(MCD). Voilà qui devrait faciliter l'utilisation du nuage, surtout par les entreprises allemandes à vocation internationale.

Selon WirtschaftsWoche et Handelsblatt, la demande de services de ce MCD est encore relativement faible, surtout en raison du prix assez élevé et du manque de flexibilité dans le transfert des données.

Microsoft n'a elle-même pas encore réagi à propos de cet investissement spécifique, mais a quand même fait savoir à l'agence Reuters qu'elle continuera de proposer tant le nuage global que le nuage allemand. 'Nous offrions le choix à nos clients. Certains utilisateurs possédant des données très, très sensibles, comme par exemple dans le secteur public, opteront pour notre nuage allemand plutôt que pour le global', a conclu Microsoft.