Dans le monde de l'IT, une formule célèbre dit qu'il n'existe que deux types de projets : "Ceux qui sont livrés en retard et ceux qui ne sont jamais livrés." En toute honnêteté, ce n'est pas faux. Une explication possible ? Le fait que dans de nombreuses entreprises IT, c'est monnaie courante d'arriver en retard aux réunions ou aux événements en réseau. Et pas seulement dans les entreprises IT, entendons-nous bien. Est-ce qu'il pourrait s'agir d'une "maladie professionnelle" ? Etablissons brièvement un diagnostic.

Le retard s'accompagne d'un symptôme important : les excuses. C'est toujours la faute de quelque chose ou de quelqu'un d'autre. La météo, les bouchons, des travaux sur la route, la précédente réunion, l'agenda, pour ne citer que cela. Vous connaissez ? Certainement, inutile d'être médecin. Néanmoins, il existe de nombreux moyens de prévention. Travaillez de chez vous, de préférence, si vous savez que les routes vont être enneigées. Le Ministre du Travail, Kris Peeters, a récemment montré le bon exemple. Les bouchons sont présents partout et en permanence dans notre pays. Partir tout simplement à l'heure est un bon remède. Il existe de très bonnes applications pour contourner les travaux sur la route. Tout le monde les connaît mais je me permets de douter que tout le monde les utilise pleinement. Ce ne doit pas être difficile non plus de terminer la réunion précédente à temps si vous avez voix au chapitre ou si vous avez passé les bons accords au préalable avec votre client ou vos collègues. Pour gérer un agenda, il existe même des formations, un peu superflues si vous voulez mon opinion. Les spécialistes de l'IT qui gèrent des projets ou des architectures devraient maîtriser cette compétence par définition. Prévoir du temps supplémentaire entre deux réunions à deux endroits différents pour inclure le déplacement peut déjà faire beaucoup.

Arriver en retard a également une cause profondément enracinée et que vous devez combattre au lieu de faire la course aux symptômes après coup (cette phrase sonne mieux en allemand). Cette cause porte le nom de procrastination ou report permanent. Ce phénomène serait plus fréquent dans les pays du Sud ("mañana" en Espagne) mais nous y sommes également confrontés dans notre pays. "Nous le ferons demain" ou "nous y verrons probablement plus clair demain" sont des phrases que nous entendons souvent. Résultat : vous risquez de prendre du retard sans vraiment le remarquer. Existe-t-il un remède ? Question difficile. Je pense que vous devez être conscient qu'un report mène souvent à un retard. Vous devrez faire preuve de discipline mentale et vous pouvez vous y exercer. Répétez-vous cette règle de conduite : "Ne pas remettre au lendemain ce que je peux faire le jour même."

Feu ma grand-mère effectuait tous ses déplacements à pied ou en train. Pour elle, c'était simple : mieux valait être une demi-heure en avance qu'une minute en retard. Sinon, disait-elle, vous étiez certain de manquer le train. Serait-il possible que les trains aient été plus ponctuels qu'aujourd'hui il y a tant d'années ? Ce serait tout de même un peu fort avec notre technologie moderne. Mais j'aborderai ce sujet demain...