Récemment, on apprenait que Broadcom était prête à débourser plus de 100 milliards de dollars pour racheter Qualcomm. Il s'agirait là du plus important rachat dans le secteur des puces IT. Qualcomm avait fait savoir qu'elle étudierait l'offre. Précédemment déjà, des spécialistes avaient déclaré à l'agence de presse Bloomberg que l'entreprise ne voyait pas d'un bon oeil la tentative de Broadcom et que celle-ci risquait donc d'échouer.

Qualcomm est encore et toujours occupée à racheter la firme néerlandaise NXP pour un montant de 47 milliards de dollars. Des contrôleurs sont en effet en train d'examiner ce deal, alors que quelques actionnaires de NXP se montrent critiques. Broadcom souhaite que Qualcomm en termine avec le rachat de NXP en vertu d'accords précédemment conclus, ou qu'elle l'annule.

De son côté, Qualcomm ne souhaiterait pas être rachetée, mais le fait est que l'entreprise est profondément et depuis quelque temps déjà aux prises avec Apple à propos de l'utilisation d'une technologie brevetée.

En 2015, Dell avait versé un montant de 67 milliards de dollars pour acquérir EMC, ce qui est à ce jour le plus important rachat technologique. (ANP)