Sercotec installe des solutions de sécurité depuis plus de 20 ans. L'entreprise est établie dans le port d'Anvers, à proximité de ses clients. Elle ne déménagera du reste pas, même après sa reprise par Rombit. L'équipe au complet restera à bord, en ce compris Urbain Schelpe, manager de Sercotec, qui voit une nécessaire complémentarité dans la gamme des solutions de contrôle d'accès et de présence notamment.

Les deux parties n'ont pas révélé le montant payé par Rombit pour acquérir Sercotec. Pour Rombit - fondée en 2012 -, il s'agit du premier rachat de sa courte histoire. "Rombit est à présent une solide 'scale-up' occupant plus de 50 collaborateurs et ayant pour l'instant encore plus de 10 places vacantes", explique Jorik Rombouts, fondateur et CEO de Rombit. Rombit est spécialisée principalement dans l'internet des choses et propose des solutions globales pour les villes, industries et entreprises intelligentes (smart cities, smart industries & smart enterprises). En 2015, l'entreprise avait été élue 'Starter de l'année' par le magazine Trends-Tendances. En 2016, elle entérina avec succès une phase de capitalisation. L'investisseur technologique Michel Akkermans y est président exécutif.