L'outil collaboratif aurait, selon le site Techcrunch, récolté au moins 400 millions de dollars dans le cadre d'une phase d'investissement dirigée par General Atlantic, et a accueilli un nouvel investisseur: Dragoneer.

On ne sait pas encore clairement si la nouvelle phase de capitalisation est terminée ou non, mais sur base des 400 millions de dollars recueillis, Slack pèserait désormais au moins 7 milliards de dollars. La précédente phase d'investissement date d'un peu moins d'un an et avait rapporté 250 millions de dollars à l'entreprise, en provenance essentiellement de SoftBank. Slack même ne fait aucun commentaire sur la rumeur propagée par TechCrunch.

Slack existe depuis 2013 et compte aujourd'hui 8 millions d'utilisateurs quotidiens, dont 3 millions de payants. L'entreprise doit affronter des concurrents en place, tels Yammer de Microsoft, mais aussi des initiatives nouvelles comme Workplace of Teams (Microsoft) de Facebook.

Mais Slack a aujourd'hui aussi réussi à assurer sa position par elle-même. Il y a deux semaines, elle a ainsi conclu une collaboration avec Atlassian, par laquelle cette dernière renoncerait aux deux derniers rivaux de Slack, à savoir HipChat et Stride.