The Tor Project, l'organisation à l'initiative du réseau, annonce sur son blog 'être fâchée, choquée, voire dégoutée par tout ce que véhiculent et font ces racistes'.

Il n'empêche que Tor n'entend pas y appliquer de censure. 'Ce ne serait pas bon que quelqu'un contrôle qui peut utiliser Tor et qui ne le peut pas. Tor est conçu pour protéger les droits et la confidentialité des citoyens en empêchant que quelqu'un puisse censurer certaines choses.'

Mais un hacker anonyme a clairement une toute autre opinion à ce propos. Selon lui, depuis que le site néonazi a gagné le web profond, il est mis hors ligne des journées entières à cause d'attaques DDoS. Du fait que quelqu'un envoie une énorme quantité de petits paquets au serveur, le site web est surchargé.

The Daily Stormer a été impliqué dans les violentes protestations de Charlottesville, au cours desquelles une contre-manifestante a perdu la vie. La victime a été insultée et tournée en ridicule sur le site en question. Ensuite, des entreprises technologiques ont supprimé notamment l'enregistrement de domaine, la cyber-sécurité et d'autres services encore prestés au site. Elles ont ainsi créé un précédent, ce qui a engendré un débat sur la puissance des entreprises technologiques et la liberté d'expression.