Trendminer, la scale-up limbourgeoise de Bert Baeck, a été rachetée. Son nouveau propriétaire s'appelle Software AG, un géant allemand des logiciels coté en bourse. Trendminer dispose d'une plate-forme logicielle qui analyse les données massives: une sorte de moteur de recherche pour entreprises industrielles. Ses clients se trouvent surtout dans la chimie, le pétrole et le gaz, ainsi que dans le secteur minier.

La petite entreprise a été fondée, il y a six ans, par Bert Baeck et a entre-temps réussi à s'attirer la clientèle de grandes sociétés pétrolières et chimiques telles Total, Exxon, BASF et Bayer. Pfizer et Umicore utilisent elles aussi la plate-forme de Trendminer. Cette croissance rapide n'a pas échappé à AG Software. Le géant du software recherchait précisément à développer sa division de numérisation de processus industriels. Il rachète donc Trendminer pour un montant non précisé.

Voilà qui devrait principalement plaire à la Limburgse Investeringsmaatschappij (LRM), elle qui, dès le début, est son actionnaire principal, conjointement avec Baeck et son associé Tomas Dhollander, mais aussi avec la Participatiemaatschappij Vlaanderen et le fonds de capitalisation Gemma-Frisius. En 2015, la société d'investissement Fortino y avait également pris une participation.

Baeck restera CEO de Trendminer deux années au moins encore après le rachat, et les bureaux demeureront sur le Corda Campus d'Hasselt.