Pour son mémoire de maîtrise, l'étudiante s'est vu décerner un prix de mille euros. Pauline Limbrée, autre étudiante de l'UNamur, s'est classée à la deuxième place avec un travail sur le piratage (hacking). Marte Sledsens de l'UGent a terminé au troisième rang avec une thèse sur Instagram.

Ces récompenses sont attribuées par l'ISPA, l'association sectorielle des fournisseurs internet. Le jury a été impressionné par la connaissance des aspects techniques de la chaîne de blocs qu'avait Melchior. Le jury se composait de la Professeure Cécile De Terwangne (UNamur), d'Olivier Bonaventure (UCL), de Tanguy De Lestré (Cabinet de Bianca Debaets), du Professeur Bernard Manderick (VUB) et de Kristof Van der Stadt (rédacteur en chef de Data News).

"Je suis ravie d'avoir remporté le premier prix de l'ISPAward pour mon mémoire de maîtrise, qui est une analyse juridique de certains aspects de la technologie de la chaîne de blocs. Malgré le fait que cette dernière soit déjà largement appliquée, cette technologie complexe reste une inconnue pour beaucoup, alors qu'elle offre de nombreuses possibilités. Je souhaiterais remercier le promoteur de mon mémoire, Mr. Hervé Jacquemin, et mon beau-père Philippe Chevalier, un grand informaticien, avec qui j'ai eu de multiples discussions sur le sujet et qui ont amélioré ma connaissance en la matière", a déclaré la lauréate Elise Melchior.