La startup MindAffect créée l'année dernière est une émanation de la Radboud Universiteit néerlandaise. La technique que l'entreprise a mise au point, capitalise sur les travaux de recherche financés par des organisations ALS internationales. L'argent injecté par les capital-risqueurs néerlandais vient s'y ajouter. Parmi les investisseurs, on trouve l'entrepreneur portuaire Bernard Muller, qui souffre lui-même d'ALS. Les fondateurs de Quby, l'entreprise à l'initiative du thermostat intelligent Toon, ont également investi dans MindAffect, tout comme du reste la société de développement Oost NL et Medisch Specialistisch Bedrijf Isala.

L'ALS est une affection du système nerveux, par laquelle les patients perdent toujours plus le contrôle de leurs muscles. Après l'apparition des premiers symptômes, la personne qui en souffre, a une durée de vie moyenne de trois à cinq ans.