Suite au scandale Cambridge Analytica, le réseau social Instagram contrôlé par Facebook annonce que ses utilisateurs pourront sous peu télécharger une copie de leurs données. La fonction sera similaire à la façon dont Facebook permet depuis 2010 déjà à ses utilisateurs de solliciter leurs données dans un fichier zip.

Quelles données?

On ne sait cependant pas encore clairement quelles données Instagram libèrera exactement. S'agira-t-il de photos, de vidéos ou de conversations privées? Ou les utilisateurs pourront-ils aussi exporter les 'j'aime', réactions et listes de suiveurs? Instagram même demeure pour l'instant encore assez vague à ce propos. 'Une fois que nous aurons lancé la fonction, nous donnerons davantage d'informations. En fait, les utilisateurs pourront télécharger et exporter tout ce qu'ils ont partagé', selon le réseau social.

Même si Instagram existe entre-temps depuis huit ans déjà, il était toujours très difficile pour ses 800 millions d'utilisateurs de stocker effectivement du contenu du réseau sur un autre appareil. Télécharger des photos apparaissant sur la ligne du temps n'est pas possible via l'appli. Même les prises de vue que l'utilisateur a lui-même placées sur son profil, restent solidement ancrées sur le réseau social.

GDPR

En plus de réagir au tumulte provoqué par le scandale Cambridge Analytica, Instagram entend aussi satisfaire à l'article 20 du General Data Protection Regulation (GDPR), qui sera bientôt d'application en Europe. Ce dernier stipule que les utilisateurs jouissent du droit de 'portabilité' de leurs données, ce qui signifie que les réseaux sociaux doivent libérer les données personnelles de leurs utilisateurs et permettre leur exportation vers d'autres réseaux.

Le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, a été interrogé ces deux derniers jours à propos de Cambridge Analytica au congrès américain. Il a laissé entendre que les réseaux sociaux dépendant de Facebook s'adapteront pour satisfaire au GDPR, y compris aux Etats-Unis, où cela n'est en principe pas nécessaire.

On ne sait pas encore clairement quand la fonction sera effectivement introduite, mais on peut estimer que nous pourrons télécharger nos données Instagram avant le 25 mai, date d'entrée en vigueur du GDPR.