L'année dernière, YouTube a consacré pas mal de son temps à convaincre les annonceurs, sa source de rentrées principale, qu'il est sûr d'insérer des publicités sur sa plate-forme. Et après chaque nouveau scandale, d'où il ressort que YouTube est une plate-forme mal régulée, pour preuves des musulmans radicaux ou des vidéos incongrues pour enfants, YouTube promet de résoudre les problèmes. Il fallait donc s'attendre à qu'elle fasse de nouveau une tentative en vue d'apaiser les annonceurs après le scandale causé par le YouTuber Logan Paul, qui a fait l'objet de très nombreuses critiques, après qu'il ait mis en ligne une vidéo incongrue et particulièrement peu respectueuse montrant un suicide dans une forêt japonaise.

La solution proposée à présent par YouTube consiste en un niveau publicitaire ultra-sécurisé supplémentaire. Les annonceurs qui choisiront cette voie, inséreront tous leurs publicités dans une sélection de vidéos d'éditeurs, qui s'avèrent particulièrement fiables. Pour info, ce genre de niveau sécurisé de canaux fiables existe déjà. Il s'appelle Google Preferred, et le vlogueur Logan Paul en faisait partie et ce, jusqu'à ce qu'il en soit exclu cette semaine.

Ce niveau sécurisé supplémentaire devrait calmer les annonceurs et semble concerner des canaux contrôlés par une combinaison de personnes et de robots. Il y aurait aussi une liste blanche de canaux qui ont eux-mêmes démontré être fiables. Il y a cependant de fortes chances que l'insertion de publicités sur ce nouveau niveau soit sensiblement plus coûteuse.

Vidéos familières

Les nouveaux canaux fiables seront probablement aussi surtout ceux de grandes sociétés de médias. Pensez ici aux clips d'importantes stations américaines et nettement moins aux vidéos familières (un peu de tout) qui ont permis à YouTube de devenir ce qu'elle est. La plate-forme est traditionnellement une alternative aux 'médias conventionnels', mais ces dernières années, elle a éprouvé beaucoup de mal à trouver l'équilibre entre ce que veulent beaucoup d'annonceurs (du contenu propre, non dangereux, le genre de truc produit par de grandes stations TV) et ce que beaucoup parmi les cracks les plus populaires sur YouTube produisent.

Les auteurs de vidéos tels Paul Logan et PewDiePie ont gagné leur popularité en présentant les choses comme elles sont, mais en dérapant sérieusement à certains moments. D'autres auteurs ne vont pas aussi loin, mais sont entraînés eux aussi dans l'opération de nettoyage qui a lieu après chaque scandale. Les nombreuses tentatives de YouTube pour s'améliorer au moyen d'algorithmes, ont déjà généré ce qu'on appelle une 'adpocalypse'. Des vidéos ont été vidées de leurs publicités (ce qui fait qu'elles ne rapportaient plus rien à leurs auteurs) pour d'obscures raisons, tandis que la vidéo du suicide susmentionnée n'a elle pas été immédiatement retirée.

Le nouveau niveau publicitaire n'aura directement guère d'impact sur les utilisateurs. Aucune vidéo ne sera mise hors ligne, et aucune vidéo supplémentaire ne sera vidée de ses publicités. Le fait est que les annonceurs pourraient peut-être payer plus cher pour être présents sur les clips de The Tonight Show. Pour les auteurs plus modestes, les choses ne se décanteront probablement pas de sitôt. Avec 300 heures de vidéo par minute insérées sur la plate-forme (selon les chiffres de YouTube même), il faudra en effet attendre pas mal de temps encore, avant qu'elle puisse déterminer correctement quelles vidéos sont acceptables et quelles autres non.