Google a donné à cette nouvelle technique de compression l'appellation Guetzli et selon des chercheurs de l'entreprise, cette technique supprime des informations dans l'illustration que les utilisateurs ne voient quand même pas. Il en résulterait que les illustrations Guetzli présenteraient un meilleur look que celles des actuels jpeg et ce, malgré le format de fichier réduit.

Les chercheurs insistent cependant sur le fait que la technique se trouve provisoirement encore en phase de test: "Les calculs de compression des illustrations avec Guetzli sont temporairement encore très lents. Guetzli exploite beaucoup de mémoire RAM, à savoir au moins 300 mégaoctets par méga-pixel de l'illustration initiale."

L'entreprise de recherches avait dans le passé déjà tenté de réduire la taille des illustrations sur le web. Il y a quelques années, elle avait en effet introduit un nouveau format de fichier efficient, webp, que Google elle-même utilise pour les captures d'écran dans le Play Store et les vignettes sur YouTube par exemple.