La gestion de serveurs: pour nombre de développeurs de sites web, il s'agit là d'un aspect secondaire fastidieux de leur travail, qui les empêche de faire ce qu'ils veulent vraiment. Cela fait partir du job, mais l'idéal, ce serait de simplifier au maximum cette tâche. Et c'est là qu'intervient Hyperlane avec une plate-forme qui héberge votre site web, mais aussi pas mal d'outils destinés à simplifier nettement le développement de sites WordPress et Drupal.

"Pour l'hébergement, nous utilisons la technologie 'cloud' la meilleure et le plus récente", déclare Dimitri Vandormael. "Nous veillons à ce que tout soit entièrement automatisé, afin que vous n'ayez plus rien à faire. De plus, nous installons une couche d'outils qui vous aideront à effectuer très rapidement du développement. C'est ainsi qu'il y a un déploiement automatique au départ du système GIT et qu'il est possible de cloner très facilement des sites web et à l'avenir aussi des applications entre divers environnements."

"L'avantage", ajoute le CEO. "C'est que vous ne devez plus vous occuper de l'hébergement et que cela exclut également quelques problèmes générés parfois par l'hébergement partagé classique ou les serveurs dédiés. Contrairement à ces anciennes méthodes, Hyperlane est parée pour le futur, sûre et performante. En recourant à la technologie du container, elle s'avère aussi très évolutive et facile à sécuriser."

Une première version de la plate-forme est aujourd'hui commercialisée et utilisée. C'est ainsi que Duval Branding installée à Anvers et Intago située à Hasselt notamment travaillent déjà avec Hyperlane, et les premiers sites web ainsi créés se trouvent déjà en ligne. "L'objectif à présent est, par la vente directe, de convaincre le plus possible d'autres agences à travailler avec notre produit", poursuit Vandormael. "Nous leur facturons un forfait mensuel pour l'utilisation de l'infrastructure 'cloud', un modèle Software-as-a-Service donc."

L'ambition n'est pas piquée des vers. Occuper une position en vue sur le marché européen semble en effet possible pour Vandormael: "Avec l'introduction prochaine du règlement GDPR, nombre d'entreprises européennes ont déjà indiqué ne pas vouloir travailler avec du software américain Mais nous voulons croître intelligemment: d'abord en Belgique, puis dans les pays voisins."

Vandormael et le co-fondateur Bram Pieters ont fait décoller Hyperlane avec des moyens propres. "Pour pouvoir progresser, nous devons à présent trouver du capital supplémentaire. Nous visons 250.000 euros. Dans ce but, nous nous tournons tant vers les business angels que vers les capital-risqueurs. Nous avons déjà eu quelques entretiens, mais rien de définitif encore. Toutes les options sont donc encore possibles."

Hyperlane

Siège social: Hasselt

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, en quête de 250.000 euros.

Site web: www.hyperlane.co