Apple utiliserait un nouveau logiciel de diagnostic patenté pour la réparation de MacBook Pro et d'iMac Pro. Voilà ce qu'ont découvert les sites technologiques MacRumors et Motherboard dans un manuel qui a pris la clé des champs.

Si des pièces d'un ordinateur sont remplacées, sans que ce logiciel ne tourne, l'appareil devient inutilisable. Tout semble donc indiquer que les services de réparation d'acteur tiers (qui ne pourront probablement pas se procurer ledit logiciel de diagnostic), ne seront plus à même de réparer les MacBook Pro aux prises avec des problèmes spécifiques, notamment au niveau du panneau Touch ID, du pavé tactile, du clavier, etc. Quant aux iMac Pro, ils seront déconnectés, si la carte logique ou la mémoire sont remplacés, et resteront inutilisables jusqu'à ce qu'un membre du programme 'Authorised Service Provider' d'Apple y fasse tourner l'outil de diagnostic.

Cela ferait probablement partie d'une procédure de sécurité, qui devrait veiller à ce que les puces d'Apple, qui deviennent toujours plus complexes, soient correctement installées. Mais à côté de cela, il semble qu'il s'agisserait là aussi d'une nouvelle étape dans la lutte menée par l'entreprise contre les services de réparation tiers. Apple est connue pour son aversion des réparations qui ne sont pas effectuée par elle-même ou par ses partenaires. Il deviendrait par conséquent particulièrement compliqué pour les utilisateurs de réparer eux-mêmes leur ordinateur Apple, et si des consommateurs utilisent des composants ou font appel à des services de réparation qui ne sont pas d'Apple, la garantie serait annulée. 'Bricoler' un appareil ou le rendre inutilisable lors d'une réparation par un tiers irait cependant encore plus loin et ce, même si ce ne serait pas la première fois. En février 2016, Apple avait en effet sorti une mise à jour pour iOS, qui rendait l'iPhone 6 inopérant, s'il était réparé par un acteur tiers. Suite aux protestations de clients, cette mise à jour fut finalement annulée.

Motherboard annonce entre-temps que le 'kill switch' dans les appareils n'est pas encore opérationnel et que les réparations par des tiers sont donc provisoirement encore possibles.