Il y a trois choses à savoir à propos des chiffres d'Apple au quatrième trimestre de son exercice fiscal 2018 qui se clôture maintenant déjà. Les ventes d'appareils reculent ou stagnent. Le chiffre d'affaires et le bénéfice, eux, croissent encore et toujours. Mais à l'avenir, Apple ne donnera plus de détails sur ses ventes précises d'appareils, ce qui incite les analystes et les investisseurs à penser que la tendance à la décroissance est définitivement amorcée.

Apple vend moins d'appareils, mais engrange plus de chiffre d'affaires

© AFP

Durant son quatrième trimestre, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de pas moins de 62,9 milliards de dollars, en hausse de 20 pour cent par rapport aux 52,6 milliards de dollars enregistrés au cours de la même période de l'année précédente. Quant à son bénéfice net, il a atteint 14,1 milliards de dollars, en progression de 10,7 milliards de dollars sur une base annuelle.

L'iPhone est encore et toujours le cheval de bataille de l'entreprise à la pomme. Les ventes de ce téléphone ont représenté un chiffre d'affaires de 37,2 milliards de dollars, dont plus de la moitié a été enregistrée ces trois derniers mois. Mais le nombre d'appareils écoulés grimpe à peine: 46,9 millions d'iPhone vendus contre 46,7 millions l'année précédente.

Au niveau des iPad et des Mac, les ventes ont régressé. 9,7 millions d'iPad ont été vendus, soit six pour cent de moins qu'il y a un an. Le chiffre d'affaires de 4,1 milliards de dollars représente un recul de 15 pour cent. En tout, l'entreprise a vendu aussi deux pour cent de Mac en moins (5,3 millions d'unités) et ce, même si le chiffre d'affaires a ici crû de trois pour cent à 7,4 milliards de dollars.

Un incitant pas du tout anodin à signaler, c'est que l'entreprise a tiré pour la première fois au cours d'un seul et même trimestre dix milliards de dollars des services, ce qui représente une hausse de 17 pour cent.

Sur une base annuelle, Apple a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 265,6 milliards de dollars, en progression de 16 pour cent par rapport aux 229,2 milliards de 2017. Son bénéfice net s'est établi à 59,5 milliards de dollars, soit 23 pour cent de plus qu'il y a un an.

Fini, les chiffres détaillés sur le matériel

En marge de ses résultats trimestriels, Apple a annoncé qu'elle cesserait de donner dorénavant des chiffres détaillés sur ses appareils. L'entreprise le faisait pourtant depuis vingt ans déjà, mais elle signale à présent que ces chiffres ne sont plus représentatifs de sa valeur.

Apple vend moins d'appareils, mais engrange plus de chiffre d'affaires

© .

L'entreprise entend ainsi insister sur le fait qu'elle misera désormais nettement davantage sur les services, tels le stockage iCloud ou Apple Music. Du point de vue stratégique, c'est une bonne chose, car ces services assurent une source permanente de rentrées. Il n'empêche que les analystes sont sceptiques.

'En général, les entreprises cessent de révéler des chiffres exacts, lorsqu'ils marquent un tournant. Le vent semble donc tourner pour Apple', déclare ainsi l'analyste Walter Piecyk de BTIG Research à l'agence de presse Reuters. Suite à l'annonce des résultats, le cours de l'action Apple a reculé de quelque sept pour cent et en est actuellement encore et toujours à un niveau inférieur de quelque 6,5 pour cent.

Apple ne précise pas (encore) la rentabilité de chaque service individuel. En outre, l'entreprise continue de puiser l'immense majorité de son chiffre d'affaires du hardware. Or le matériel ne fera à l'avenir plus l'objet que d'un seul résultat global, ce qui fait que les investisseurs ne sauront plus comment évoluent l'iPhone, l'iPad ou le Mac.