"Lors des élections américaines de 2016, nous avons réagi trop lentement et trop timidement, et nous le reconnaissons. Nous étions obnubilés par le terrorisme ou le 'spear phishing' (attaques d'hameçonnage individuelles ultra-ciblées, ndlr). Et nous n'avons de ce fait pas vu les fausses nouvelles, les comptes factices, voire la mise sous pression et la mystification des électeurs."
...