2018 est devenue une année catastrophique pour Facebook. Après le scandale Cambridge Analytica, la récente affaire Definers et le rapport Myanmar, c'est un ensemble de courriels internes qui, aujourd'hui, jette à nouveau le discrédit sur l'entreprise. Le parlementaire britannique Damian Collins a publié 250 pages qu'il avait reçues plus tôt cette année d'une manière singulière.
...