Au troisième trimestre de l'année, on a vendu, selon l'analyste Gartner, 389 millions de smartphones, ce qui représente une légère hausse d'1,4 pour cent. Cette croissance est quasi entièrement à mettre au compte d'Huawei et de Xiaomi, respectivement les numéros deux et quatre sur le marché.

Samsung demeure le leader du marché, mais y voit sa part reculer de 2,4 pour cent à 18,9 pour cent. Huawei effectue le mouvement inverse et dessert actuellement 13,4 pour cent du marché, soit 4,4 pour cent de plus qu'il y a un an. A la troisième place, on trouve Apple avec ses 11,8 pour cent. L'entreprise croît légèrement, sans que cela se traduise en pour cent.

Selon Gartner, Samsung subit sa plus forte baisse, depuis que l'analyste a commencé à mesure les chiffres de vente des smartphones. Les S9, S9+ et Note 9 n'ont pas stimulé la part de marché du géant sud-coréen. De plus, ce dernier se heurte à la concurrence de marques chinoises sur les segments intermédiaire et inférieur du marché. Chez Apple, les choses sont quelque peu différentes: le fabricant de l'iPhone n'a lancé de nouveaux appareils qu'en septembre. Il faudra donc attendre le quatrième trimestre pour savoir ce qu'il en est réellement, indique Gartner.

© .

Même si les grandes lignes des analyses se rejoignent, on observe quand même des divergences entre les résultats publiés par Gartner et ceux de son concurrent IDC, qui avait le mois dernier déjà annoncé ses chiffres trimestriels à propos du marché des smartphones. C'est ainsi que Gartner évoque une hausse d'1,4 pour cent et 389 millions d'appareils vendus, alors qu'IDC indique que ce marché se replie de six pour cent et que 355,2 millions d'appareils ont été écoulés. Une marge d'erreur de part et d'autre doit donc être prise en considération.

La 5G guère présente

La saturation du marché oblige les fabricants à envisager de nouvelles technologies. Gartner table ainsi à l'avenir sur les appareils pliables et 5G et ce, même si cela ne sera sans doute pas encore pour l'année prochaine.

"2019 sera une année importante pour la recherche et le développement, ainsi que pour les tests de diverses technologies 5G, mais il est peu probable que l'on voit se manifester la 5G en volumes substantiels avant 2020", affirme Roberta Cozza, research director chez Gartner. "Nous nous attendons à ce que quelque 65 millions de téléphones 5G seulement soient vendus d'ici 2020."