TransferWise est un acteur 'disruptif' qui se focalise sur quiconque transfert régulièrement de l'argent à l'étranger. Le service de transfert d'argent se targue d'être jusqu'à huit fois plus économique que les banques traditionnelles, parce qu'il ne doit pas imputer de commissions sur les cours de change. Il y parvient en associant les utilisateurs qui veulent virer de l'argent dans un seul et même sens, à d'autres qui, eux, effectuent des transferts financiers dans l'autre sens.

Si vous souhaitez par exemple effectuer un transfert financier vers un compte en Grande-Bretagne, l'argent aboutit d'abord sur le compte européen de TransferWise, qui vire alors ce même montant de son compte britannique vers celui du destinataire. De cette manière, les transferts s'effectuent toujours dans la même zone monétaire. Selon Transferwise, ses utilisateurs économisent ainsi conjointement trois millions d'euros par jour par rapport à s'ils avaient effectué la même transaction via leur banque.

Depuis sa fondation en 2011, l'entreprise de technologie financière, dont le siège se trouve à Londres, a rapidement grandi. Elle compte à présent 1.400 collaborateurs et 4 millions de clients de par le monde. Bruxelles sera la dixième ville dans laquelle TransferWise ouvrira un bureau.

Brexit

"Bruxelles est à la base de toutes les activités de l'UE. Ouvrir un bureau dans cette ville est par conséquent une étape logique pour nous", déclare Kristo Käärmann, CEO et co-fondateur de TransferWise. Il voit aussi en Bruxelles une porte d'accès à l'Europe après le brexit. "Un agrément e-money belge veillera à ce que nous puissions continuer de fournir un service de qualité à nos utilisateurs dans le monde entier, quelle que soit la décision finale à propos du brexit."

Cet agrément a été sollicité auprès de la Banque Nationale. "La Banque Nationale de Belgique nous a fait une très bonne impression avec sa connaissance du secteur des paiements et de l'e-money, mais aussi avec son ouverture vers l'innovation. En même temps, elle est aussi un contrôleur particulièrement solide et fiable. Nous souhaitons donc créer une relation aussi productive avec la BNB que celle que nous avons aujourd'hui avec la FCA britannique."

L'acteur 'fintech' envisage d'engager très bientôt les premiers collaborateurs pour son bureau belge. Il s'agira d'une petite équipe. Comme le service de transfert d'argent fonctionne entièrement en ligne, les Belges pouvaient l'utiliser depuis assez longtemps déjà.