Les enquêteurs ont découvert du software, des techniques et des procédures de piratage qui avaient été précédemment utilisés lors de piratages attribués à la Chine. Selon des connaisseurs, voilà qui indique que des hackers chinois avaient bien l'intention de collecter des renseignements du système de réservations de Marriott à des fins d'espionnage. Les enquêteurs ne vont cependant pas trop vite en besogne, étant donné que certains logiciels de piratage utilisés précédemment par des Chinois sont entre-temps aussi disponibles en ligne pour d'autres.

L'identification des hackers est en outre rendue plus difficile du fait que les enquêteurs soupçonnent que plusieurs groupes ont parfois accédé en même temps au système de réservations de Starwood et ce, depuis 2014. Marriott avait racheté son concurrent Starwood en 2016. Ce groupe comprend Sheraton, Westin, W Hotels et Le Meridien.