Lorsque des gens visitent un site et que ce dernier leur demande l'autorisation d'insérer des cookies, pixels et autres moyens de traçage, les visiteurs peuvent les refuser. En cas de refus, le site ne peut devenir inaccessible. Voilà ce qu'affirme l'Autoriteit Persoonsgegevens, le contrôleur néerlandais du respect de la vie privée.

Selon l'organisation, un tel blocage pour les personnes refusant les cookies enfreint les nouvelles règles de confidentialité européennes. En vertu des règles européennes de respect de la vie privée, des données personnelles ne peuvent être transmises que si la personne y a consenti librement. En d'autres mots, les utilisateurs doivent pouvoir refuser en toute liberté. Avec un 'cookie wall', déclare l'organisation néerlandaise, les gens se sentent soumis à une pression les incitant à décliner des données personnelles.

L'Autoriteit Persoonsgegevens déclare en outre avoir reçu des dizaines de plaintes d'internautes n'ayant pas pu accéder à des sites, parce qu'ils refusaient d'accepter les mouchards. Voilà pourquoi elle en est à présent venue à publier lesdites règles européennes. L'organisation effectuera également des contrôles plus stricts pour savoir sur les sites web les respectent.