Ce retard n'est pas tant dû aux fournisseurs, mais surtout aux changements apportés en cours de route aux objectifs du projet, au manque d'argent et à des prises de décision guère efficientes. Les pays européens ont en outre prévu un trop faible budget pour co-supporter le déploiement, ce qui constitue également une raison importante du retard accumulé. Selon les contrôleurs, la Commission européenne ne s'est pas non plus penchée suffisamment sur tous les problèmes rencontrés.
...