"Nous collaborons étroitement avec la police londonienne, afin d'éviter toute menace pour la sécurité d'exploitation de l'aéroport", peut-on lire dans un tweet émis par Heathrow à 18H47 (heure belge). "Par mesure de précaution, nous avons interrompu le trafic des vols de départ."

La perturbation dura deux heures environ. "Les vols ont repris", a ensuite annoncé une porte-parole, sans préciser combien de vols avaient été retardés. Heathrow est le principal aéroport d'Europe. En décembre, des alertes aux drones avaient immobilisé des heures durant le trafic aérien à Gatwick, un autre aéroport londonien. Entre le 19 et le 21 décembre, quelque 140.000 voyageurs furent cloués au sol, et l'armée fut dépêchée sur place pour sécuriser le site.

Suite à la présence de ces drones illégaux à Gatwick, le gouvernement britannique a annoncé hier mardi de nouvelles mesures. C'est ainsi que les vols de drones sont interdits dans un rayon de cinq kilomètres autour des aéroports, alors qu'il n'est que d'un kilomètre actuellement. La police se voit en outre attribuer une compétence supplémentaire en vue de détecter les drones illégaux éventuels, de les ramener au sol et de les confisquer. Le gouvernement planche aussi sur des innovations technologiques permettant de détecter et de repousser plus rapidement des drones en certains endroits, tels les aéroports et les prisons.