En optant pour Collibra, Proximus veut, à l'entendre, investir dans une solution de gouvernance des données en vue de trouver et de comprendre plus rapidement des gisements de données et d'améliorer ainsi encore la confiance dans toute l'organisation.

En même temps, la mise en oeuvre des services de Collibra devra aussi veiller à une meilleure mise en conformité chez Proximus et l'aider à développer des algorithmes sur base d'ensembles de données pour une analyse complémentaire de celles-ci.

Collibra a débuté sous la forme d'une spin-off de la VUB. Aujourd'hui, l'entreprise dispose de filiales à travers toute l'Europe et à New York. En 2017, son cofondateur et CEO Felix Van de Maele fut élu ICT Personality of the Year par Data News.

Un détail amusant à savoir: dans une interview accordée à Data News, Van de Maele avait déclaré à l'époque que dans les premières années, son entreprise se focalisa surtout sur l'optimisation de structures d'informations. Mais lorsqu'elle perdit un RFP ('Request For Proposal') chez Belgacom (l'ex-Proximus) au profit d'un concurrent, Collibra décida de se tourner vers la gouvernance de données. "Je me demande encore et toujours si nous aurions connu autant de succès, si nous avions décroché ce RFP", avait-il ajouté à l'époque.