C'est à partir de la Vandenberg Air Force Base californienne qu'a décollé à 4H21 (belge) précise une fusée Falcon-9 de SpaceX. Quelque treize minutes plus tard, le satellite-radar argentin SAOCOM-1A était libéré du deuxième étage de la fusée. Avant cela, c'était le premier étage qui avait réussi à atterrir sans problème en un endroit prédéterminé sur la base Vandenberg.

Le fait que SpaceX parvienne à faire atterrir correctement une fusée, pour pouvoir la réutiliser par après, n'a rien d'étonnant en soi. La firme aéronautique en a en effet fait sa marque de fabrique. Ce qui mérite d'être souligné dans ce cas, c'est que SpaceX n'avait précédemment jamais reçu d'autorisation de le faire sur la base Vandenberg.

La zone d'atterrissage LZ-4 est un site d'où étaient précédemment lancées les fusées porteuses Titan. Après ce type d'opération réussie lors de lancements à Cap Canaveral en Floride, c'était donc la première fois que SpaceX procédait à ce genre de prouesse sur la côté ouest. Et on peut dire qu'elle y est arrivée dès la première tentative.