Se lancer comme indépendant: il s'agit pour un informaticien quasiment d'une étape de carrière logique, s'il a acquis une certaine expérience professionnelle. Il décide alors de monnayer sa connaissance et de rechercher lui-même des clients. Ou de s'inscrire auprès d'une agence qui va l'aider, mais il constate alors que celel-ci va lui grappiller une marge appréciable sur ses services, sans pour autant être réellement soutenu par elle.

'C'est possible autrement', ont estimé Johan Nagels et Peter Nelissen, et ils ont donc fondé MindWave, une coopérative dans laquelle des collaborateurs et indépendants (freelancers) peuvent se regrouper. 'Quiconque veut travailler avec nous, peut acquérir une action et reçoit ainsi une participation', explique Nelissen. 'Et même une partie du bénéfice engrangé. Comme nous sommes une société coopérative reconnue, nous devons encore satisfaire à d'autres conditions. C'est ainsi que nous ne pouvons pas attirer de capital externe, que chaque actionnaire a son mot à dire, et que lors de la répartition des bénéfices, il n'est pas tenu compte du nombre d'actions possédées.'

Cette nouvelle façon d'organiser présente pas mal d'avantages, selon Nagels. Le freelancer peut travailler pour une organisation, qui fait ce qu'il devrait faire, sinon, en solo. 'Rechercher des commandes devient un effort d'équipe. On se retrouve directement dans un réseau de personnes ayant un même but. Et comme nous les faisons participer au bénéfice, il est plus intéressant aussi au plan purement financier de travailler en coopérative. Les candidats ne doivent du reste pas opérer sur une base indépendante, mais peuvent tout aussi bien travailler à notre service avec quasiment les mêmes avantages.'

Fondée en février dernier, la coopérative compte déjà six membres enthousiastes. 'Avec le recrutement d'un manager de talents aux ressources humaines, nous avons déjà réussi à trouver pas mal de personnes intéressées avec qui nous sommes en train de négocier', apprend-on. 'Provisoirement, nos clients se situent au sein du triangle Anvers-Bruxelles-Hasselt, mais nous voulons à terme couvrir à coup sûr toute la Belgique. Dans ce but, nous misons en outre sur les médias sociaux notamment. Il n'y a pas d'ambition internationale dans l'immédiat, mais en soi, nous pouvons introduire partout l'idée de la coopérative.'

MindWave

Siège social: Kortenberg

Nombre s'associés: 3

A la recherche de capital supplémentaire?: Non

Site web: www.mindwave.be