Bram Scheerlinck avait en sa qualité de 'data scientist' lui-même déjà observé comment des entreprises aspiraient à un projet AI, mais manquaient nettement de connaissance en la matière. 'J'ai vu aussi comment tout devait être redémarré chaque fois de zéro', déclare-t-il. 'Lorsque je faisais de la consultance, j'ai découvert néanmoins que pas mal de firmes ont des besoins similaires, qui peuvent être abordés sur base de la 'computer vision' ou du 'natural language learning'.'

Et il n'en est donc pas resté là. Conjointement avec Christaan Leysen, il a créé Overture, une startup qui s'est fixée comme mission d'aider les entreprises sur le plan de l'AI, et plus spécifiquement en matière de traitement de l'image et d'acquisition du langage. Pour y arriver, il a développé avec ses partenaires une plate-forme 'cloud' AI-as-a-Service faisant appel à des algorithmes répondant aux besoins AI les plus fréquents. 'Avec notre produit, vous êtes opérationnel en un quart d'heure à peine. C'est aussi simple que cela. Vous ne devez donc pas être un expert en AI pour y arriver car vous ne devez pas vous coltiner des tas de paramètres et autres avant de travailler. Et si vous l'êtes, vous pouvez aller de l'avant, puisque nos algorithmes peuvent être très facilement adaptés à un nouveau user case.'

Jusque là, rien à redire. Le CEO Christaan Leysen sait par contre que d'autres fournisseurs ont déjà lancé ce genre de solution sur le marché. Il croit pourtant qu'Overture a quelque chose d'unique à offrir: 'Sous la forme par exemple d'une interface à tuiles facile qui s'assure que vous soyez aussitôt opérationnel. Mais ce qui nous rend aussi différents, c'est que nous proposons notre produit non seulement dans le nuage, mais aussi en tant que module intégré capable de tourner comme logiciel téléchargeable sur des serveurs propres, afin d'empêcher la connexion à internet. Nous observons qu'il y a une forte demande de la part des clients, car avec la nouvelle réglementation GDPR, il convient à coup sûr de surveiller nettement mieux toutes les données qu'une entreprise a à sa disposition.'

Overture est prête pour un lancement bêta en novembre, lorsque les premiers véritables clients se manifesteront. 'Nous avons déjà mis en oeuvre pas mal de choses chez certains, ce qui nous a permis aussi de générer des rentrées. De ce fait, nous avons également pu apprendre ce que ces clients avaient vraiment besoin et y ajuster notre produit', déclarent encore les fondateurs. 'Et à partir du moment où nous serons lancés, nous voulons trouver de nouveaux clients en misant sur un leadership éclairé. En postant du contenu axé sur l'AI, nous voulons que l'appellation Overture soit automatiquement liée à la technologie. Cela nous paraît être une stratégie plus intéressante que les publicités en ligne.'

La startup entend gagner de l'argent via un modèle SaaS, mais pour les clients importants, elle propose aussi des services: 'Pour continuer de croître, comme nous l'avons prévu, nous négocions à présent avec quelques 'business angels' à propos d'une première phase de capitalisation. Provisoirement, nous avons pu nous contenter de fonds consentis par la famille et des amis, mais à présent, il est temps d'accomplir le prochain pas.'

Overture

Siège social: Anvers

Nombre d'associés: 3

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, en négociations avec des business angels à propos d'une phase de capitalisation.

Site web: www.overture.ai